salon du mariage de Montpellier

Salon du mariage de Montpellier

                   Le salon du mariage de Montpellier, le premier article d’une longue liste dans la catégorie entreprendre. Ça me parait important d’en parler, car beaucoup lancent leur entreprise et se demande comment la faire connaître. Comment faire un salon ? Le coût ? L’impact que ça a sur notre Business ? Et surtout comment bien le préparer ?

 

Je l’ai fait sur Catherinettes et j’en parlerai aussi ici, en fin d’article nos coups de cœur durant ce week end consacré aux mariages.

Pourquoi faire un salon ?

Catherinettes est un concept store en ligne de box. Certes, très axé sur les futures mariées mais, pas que, puisque nous proposons aussi des accessoires et tendons à évoluer vers de nouveaux horizons. Quand je l’ai créé je voulais absolument faire des salons pour se présenter, parler de notre concept etc etc … Puis rapidement j’ai trouvé ma clientèle, donc j’ai mis cette idée sur pause. Mais comme mes idées ne restent jamais très longtemps sur off, quand j’ai vu il y a 15 jours des affiches sur le salon du mariage de Montpellier, j’ai de suite envoyé un mail. La réponse fut positive, énormément de prestataires de services étaient présents, mais peu de produits en vente direct.

Les avantages

Premier temps

Pour nous, l’objectif premier était de se faire connaître de la population Montpelliéraine, là où sont situés nos bureaux. Notre clientèle est en grande partie Parisienne et Belge, mais nous souhaitons aussi que nos clients du sud de la France puissent venir à notre rencontre et nous raconter leurs histoires, nous poser des questions … 

Second temps

Dans un second temps, accroître notre chiffre d’affaires, bien évidemment plus on est connu, plus les gens intéressés achètent le produit ou la prestation proposée. Que ça soit sur le stand en direct ou en rentrant chez eux sur le site. 

Dernier temps

Puis, vient l’aspect professionnel : faire découvrir Catherinettes aux professionnels du salon du mariage et pourquoi pas travailler avec certains d’entre eux. Il est très important de montrer une belle image de soi, car vous êtes le reflet de votre entreprise. Il n’est pas nécessaire d’en faire trop non plus, il est primordial de rester soi-même. Un client qui vous voit une fois, puis deux, puis trois, si vous n’êtes pas naturel il le verra vite. Parlons du professionnel, vous allez peut-être signer des partenariats de six mois ou même d’un an, vous vous voyez faire semblant pendant autant de temps ?

Les inconvénients

Les inconvénients de faire un salon. Délaisser une partie de votre clientèle qui souhaite venir vous rencontrer. Le coût bien sûr, faire un salon, quel qu’il soit, représente de l’argent et même beaucoup d’argent dans certains cas. Il faut être sûr de pouvoir le rentabiliser. La rentabilité sur un salon ne s’estime pas le soir même, mais bien dans le temps. Comme dit plus haut, suite aux ventes immédiates, futures ou par d’éventuels partenariats. Puis, il ne faut pas se le cacher non plus, faire un salon a un impact énorme sur votre communication et le marketing est rarement gratuit.

Les résultats

Les retombées immédiates

Pour quantifier vos retombées immédiates, chose la plus simple à faire, il suffit de calculer vos ventes à la fin du salon. D’ailleurs j’ai adoré une phrase que le directeur de Maty à dit ” Mademoiselle, c’est à la fin d’un salon qu’on compte les balls” Pas faux.

Les retombées dans les semaines qui suivent

Quantifier les retombées sur les semaines à venir. Plusieurs options : La première en distribuant vos flyers, mettre un code promo dessus, à chaque code utilisé vous verrez que la vente provient du salon. Petit bémol sur cette technique, c’est que les gens vont attendre d’être chez eux pour commander. La deuxième, celle que j’ai décidé d’utiliser, avant chaque commande mettre comment vous nous avez connu, avec des cases à cocher, ex : salon, réseaux sociaux, internet, magazine…

Les retombées professionnelles

Les retombées professionnelles, c’est sûr vous allez avoir des coups de cœur lors du salon, en tout cas moi j’en ai eu. D’ailleurs, je vous en parle en fin d’article. Ces coups de cœur vont peut-être devenir réciproques, vous allez mettre des collaborations en place. De ces collaborations découlent des ventes, à vous de les quantifier en comptant chaque vente aboutie grâce à ce prestataire. Mais pas que … Il n’y aura peut-être aucune collaboration, mais si vous avez fait bonne impression, on vous recommandera forcément.

  • Faire un salon est aussi une vitrine, vous allez apparaître sur leurs réseaux, les dépliants mis à disposition des visiteurs … Gros plus, vous récupérez le fichier client à la fin. 

Le coût d'un salon ?

L’aspect financier pour la location d’un stand est variable. Plusieurs facteurs rentrent en compte : – Le lieu – Le nombre de m2 – Si vous avez un, deux ou trois angles ouverts

Il faut penser aussi à : 

 – La décoration de votre emplacement – Vos actions pub – Le temps (lorsque vous êtes au salon, vous n’êtes pas au bureau ou dans votre boutique) 

Comment faire son stand ?

salon du mariage de Montpellier

Voici la partie la plus drôle de cet article. Dans ma tête, mon stand était tout fait, le mur du fond en papier peint, le mur de droite rose Catherinettes, des portants sans armatures pour bien voir les produits, un manteau de cheminée, un tapis, des cubes … Je vous passe les détails. Déjà, tout cela a un coût qui faut ajouter à la location de votre emplacement. Revenons à la décoration, J-4 achat du contre-plaqué, peinture, tapisserie. Et voilà qu’on s’y met à 22 heures, tout est tapissé et peint MERCI THOMAS. Il est 3 heures du matin, plus fiers que nous il n’y avait pas ce soir-là, pourtant on a vite déchanté. J-2, nous arrivons au parc des expositions pour l’installation. Tout le monde est là, avec leurs tissus, leurs pinces en acier, je me dis ok pourquoi pas, on sort nos blagues et là LE DRAME.

Les dimensions ah les dimensions

Les dimensions transmises ne sont pas bonnes. Nous partons à Leroy les re couper, deuxième drame de la journée, les plaques ne tiennent pas, sauf une. L’heure de la fin sonne, on reviendra demain matin. Là, le troisième drame arrive ! La seule planche qui tenait est par terre.  À ce moment-là, je voulais tout remballer et rentrer au bureau, ne plus entendre parler de ce maudit salon. Bon les esprits reviennent, vite au quartier des tissus, lin terracotta en poche nous mettons tout en place. Une heure après le stand est fini, oui nous avons donc perdu 10 heures entre la tapisserie, la peinture, l’installation, la coupe … 

  • Morale de cette histoire : bien penser à demander les mesures et les faire valider deux, même trois fois. Le tissu est le moins onéreux, mettre des épingles en métal en haut, vous en trouverez chez Rétif, Bureau vallée etc … Pensez à prendre une multiprise aussi, un manque cruel de prise se fait sentir sur les salons. 
salon du mariage de Montpellier

Stand fini et après

  • Le stand fini, il faut penser à recevoir les visiteurs, flyers impactants, bonbons ou chocolats, un tpe est à privilégier, car tout le monde n’a pas de liquidité. 

Mettre en place une stratégie, prendre le mail des personnes intéressées et leur date de mariage par exemple. Trois mois avant, leur envoyer “M-3, toutes nos félicitations en avance”, pour qu’ils pensent à vous. Organiser un concours avec un bulletin de participation à remplir, comme ça vous récupérez toutes les données … Parlons flyers, pensez bien à en prendre le nombre suffisant, pas comme nous, le dimanche à 16 heures rupture, heureusement j’en avait apporté des anciens. Vos flyers doivent se distinguer des autres, qu’on ait envie de les garder. Chez Catherinettes on a opté pour un flyer rose “cette année je me marie” et derrière nos produits, comme ça les visiteurs après le salon du mariage peuvent le mettre sur les réseaux pour annoncer leur mariage, le mettre dans un cadre à coté de leur livre d’or.

Nos coups de coeur du salon

Suite à nos trois jours passés au salon du mariage de Montpellier, des affinités se sont dessinées mais surtout des coups de coeur professionnels.

Patricia Caylet et ses créations, des robes de mariée sur mesure avec un grand mélange de la marque Berta et Pronovias.

Candela la borne photo de l’agence coq noir, une borne photo écolo qui n’imprime pas fabriqué par des jeunes en réinsertion.

Mademoiselle Jule le bar caravane des années 60 

Christophe Vedel le photographe amoureux des amoureux

Intemporelle les deux wedding planner prête a tout, pour faire d’un rêve une réalité 

Jardin d’arums chez eux c’est Pinterest tout les jours.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *